En pratique

Un site, deux répertoires

Le site Lausanne Conso-durable vise à encourager les consommatrices et consommateurs de la région lausannoise à prolonger la durée de vie de leurs objets en les faisant réparer, en leur trouvant un nouveau propriétaire ou en optant pour des objets de seconde-main. Il consiste en deux répertoires: l’un  dédié à la réparation, l’autre à la réutilisation. Ensemble, ils proposent des adresses d’entreprises ou d’enseignes situées sur le territoire de la Ville de Lausanne ou à proximité, mais aussi des informations sur des événements ou groupes dédiés à la réutilisation dans la région (vide-dressing, groupes d'échange d'objets en ligne, etc.).

L'Unité développement durable de la Ville de Lausanne et la Fédération romande des consommateurs (FRC) ont défini ensemble les critères de sélection des adresses répertoriées.

Annuaire de la réparation

Pour apparaître sur ce site, les réparateurs doivent répondre aux critères de sélection suivants:

  • Réparer des objets de toute provenance et hors garantie (ne pas être le service après-vente d'une marque ou d'un magasin).
  • Disposer d'une arcade ouverte au public ou d'un local spécifiquement dédié aux réparations situé sur le territoire de la Ville de Lausanne ou de la ceinture lausannoise.
  • Être une entreprise, un commerce ou un-e artisan-e actif-ve-s dans la réparation depuis au moins un an, ouvert-e à tout public (pas de limite à sa propre clientèle) et n’employant pas plus de 10 personnes.
  • Proposer des services de réparation dans au moins une des dix catégories d’objets suivantes: téléphones, informatique, appareils électriques ou électroménagers, électronique, vélos, vélos électriques, vêtements, chaussures, mobilier, accessoires et divers.

Pour constituer ce répertoire, des enquêteurs de la section vaudoise de la FRC (FRC Vaud) collectent les adresses issues de leurs propres recherches ou transmises via ce site web. Pour chacune d'elle, ils établissent une fiche dont ils complètent et vérifient les informations avec les réparateurs, en effectuant une visite sur place. Ils éliminent alors les adresses qui ne correspondent pas aux critères susmentionnés. A noter que la FRC Vaud ne teste pas les prestations des réparateurs (elle ne soumet pas d'appareil à réparer).

Annuaire de la réutilisation

Pour apparaître sur ce site, les enseignes ou démarches répertoriées doivent:

  • Être actives dans au moins un des domaines suivants: le don, le troc, le dépôt-vente, la vente, le prêt ou la location d’objets de seconde-main.
  • Proposer des services pour les catégories d’objets suivantes: téléphones, informatique, appareils électriques ou électroménagers, électronique, vélos, vélos électriques, vêtements, chaussures, mobilier, accessoires et divers, brocante/marché aux puces, articles pour enfant, livres/CD/DVD.

Ce site référence également dans la catégorie "liens internet" des initiatives de réutilisation qui ne peuvent figurer sur la carte présentée en page d'accueil de la plateforme lausanne-réutilise, faute d’adresse physique. Il s’agit par exemple de pages web référençant des événements ponctuels, p.ex. vide-dressing, gratiferia ou groupes d’échanges sur les réseaux sociaux.

Faites vivre cet outil!

Ces répertoires d’adresses sont non-exhaustifs et évolutifs... grâce à vous!

Si vous êtes un-e consommateur-trice, contactez-nous pour nous transmettre une adresse non-répertoriée que vous connaissez et appréciez, ou nous faire un commentaire sur une adresse listée (pertinence des conseils, conformité du prix au devis, informations complémentaires sur les services, etc.).

Si vous représentez une enseigne ou démarche non-répertoriée active dans la réparation ou la réutilisation et que vous pensez correspondre aux critères de sélection détaillés sur cette page, contactez-nous.

Mise à jour des répertoires

La FRC Vaud vérifie régulièrement la validité des données de l'ensemble des enseignes des deux répertoires et modifie la liste en fonction des éventuels retours ou suggestions reçues.

La Ville de Lausanne et la FRC se réservent le droit de retirer de la liste, sur la base de leur propre appréciation, les adresses qui ne correspondent plus aux critères susmentionnés, qui font l'objet de plaintes de la clientèle ou dont les pratiques s'avèrent incompatibles avec les principes du développement durable.